Mad de Madagascar

Un blog pour parler de mes impressions, sensations sur cette île fantastique : Madagascar.

16 juillet 2007

Il y a 35 ans environ...

mdrsa2mdrsaUn vrai énorme coup de coeur...le blog de Richard Stanley ? (c'est lui qui signe les photos) et de sa femme chantal...qui publient en 2007, des photos de Madagascar de la période 1969 (Antananarivo), 1971 (Antsiranana), 1972 (Evenements du 13 mai ...un peu le mai 1968 de Madagascar) ...

Bien sur, ils ont été dans d'autres pays...Afrique du Sud, Cameroun, Comores, Ile Maurice, La Réunion, Tunisie mais je me suis intéressé à ces photos anciennes...de Mada, forcément...

32EscaliersColbertramenaImpressionnant, Madagascar si propre et si bien tenue par les français, sans polémiquer .... pas de panique, je ne suis pas un nostalgique des colonies, je regarde un état de fait, c'est tout... c'est d'ailleurs plus souvent des malgaches qui me le disent que des vazahas (blancs)....Antananarivo, quelle classe, on ne peut que lui souhaiter de retrouver sa superbe, elle le fait petit à petit non ?

10AvenuedelaRunionLa plage de Ramena à Antsiranana (Diégo Suarez), plage de mon enfance, encore plus propre et belle que maintenant.. Des photos sur les voitures brulées de 1972, on se croirait dans un reportage de guerre ou Paris Match de l'époque en noir et blanc..

Le restau de Mme Chabaud (à Katspepy en face de Mahajunga) immuable ...dire que j'ai mangé les mêmes excellentes salades d'algues... plus de 30 après....

Merci à vous, merci à Internet... que d'émotions...
A visiter d'urgence... ICI

Laisser un commentaire vocal Votez

Posté par xlair à 22:28 - Blogs et sites - Commentaires [25] - Permalien [#]

Commentaires

    pas d'accord

    J'ai ete militaire a mada et 37 ans aprés j'ai toujours honte d'avoir participé a cette grande foutaise,bien sur mada est un beau pays,mais il y en a d'autres.les militaires et les "blancs"n'étaientlà que pour faire de l'argent au soleil et les militaires pour se faire bronzer et profiter des filles faciles, les lépreux, les enfants malades les infirmes la misère personne n'en parle dans les cites d'internet,voun'avez que des souvenirs de plages de camps de vacances(Amporoha)moi je ne veux pas faire parti de ces gens là.Nous étions là bas pour en profiter.Soyez honnete avec vous.

    Posté par 6880patrick, 07 décembre 2007 à 19:03
  • Je suis désolé de voir que "6880patrick" n'a eu qu'une vision très superficielle de Mada et qu'il n'a pas compris grand chose. Dommage que l'on ne puisse pas le contacter.
    Veloma
    Richard

    Posté par Standley, 07 décembre 2007 à 22:38
  • Trés superficielle la misère?les hopitaux sans médicaments,alors que sur la base 181 les stocks étaient jetés.Les seules cliniques "propres" de Tana étaient réservées pour les Francais les pharmacies également.Les dispensaires de brousse abandonnées.Aucunes aides,que des profits avant et aprés l'indépendance.Les Malgaches ont été oubliés volontairement comme toutes les autres pays ou nous sommes passés,Afriques de l'ouest du centre et du nort nous n'avons rien donné,la preuve "ils" nous ont justement jetés,nous avons volés 150 ans d'histoire à ces pauvre gens,ils n'auraient pas été plus malheureux sans nous et leurs expentions aurait peut etre été meilleure.Nous sommes en grande partie responsable de ce retard par rapport à des pays non occupés*.

    Posté par 6880patrick, 09 décembre 2007 à 19:00
  • Oups !

    J'ai vécu aussi en Algérie mais je ne referai pas la guerre d'Algérie sur ce blog (;=).

    Je n'ai pas trop envie de polémiquer sur ce blog, c'est pas l'objet, j'essaye de montrer les splendeurs actuelles de Madagascar et la qualité et la gentillesse des malgaches...

    L'amour existe aussi, j'ai épousé une malgache, sans toucher aux filles faciles...ne généralisons pas...c'est très blessant.

    La seule chose que je me souvienne lorsque l'on est parti, c'est les pleurs des amis malgaches et de mes parents car l'amitié profonde existait fortement. Je ne parle pas du système de l'époque, qui est sans nul doute condamnable, je parle de contacts humains, de personnes dans le système.

    Au fait de quels malgaches parlez-vous ?
    Car la guerre entre les merinas et les sakalavas existaient et l'esclavage aussi...avant la colonisation...tout dépend jusqu'où on remonte...
    L'unité faite par les merinas n'est pas si vieille...

    Ce que vous décrivez existent encore, indépendamment de tout système colonial...c'est le pouvoir de l'armée, de troupes qui boivent et qui sortent le soir...allez jeter un oeil du côté du ruanda, du congo...

    Mais, je vous rassure, on est d'accord, le système colonial, était très mauvais, ne serait-ce que parce que cette terre n'était pas française et donc les ressources ne devaient pas être exploitées au profit des français...

    Mais le système était tellemenent mauvais que l'on s'attendrait à ce que beaucoup de choses aillent mieux maintenant... et s'il est sans doute vrai que le développement actuel est encore entravé par des conséquences du système colonial et c'est en celà que nous devons tout faire pour aider et réparer les erreurs commises, la pauvreté malgache ne peut être expliquée que par celà... Tout le monde a une part de responsabilité...

    Sinon, ce serait faire injure à l'indépendance, les initiatives et l'intelligence des malgaches qui ont pris leur destin en main...car le jour viendra où tout ira mieux, je le crois et ce jour je ne voudrait surtout pas dire que ce n'est pas grâce aux malgaches...

    Au fait, j'en reparlerai une autre fois, mais j'ai un ami qui est prêt à travailler - plusieurs mois de son temps, voir 6, dans une ONG à Madagascar pour aider... si quelqu'un connait des contacts, n'hesitez pas à me contacter par email.

    Veloma daholo.
    Ba betsaka e !

    Posté par Xavier, 10 décembre 2007 à 22:37
  • chercher le père de mon beau frère

    bjr!
    je chercher MR Maurice Badigue
    qui à était à MAdagascar il était dans militaire de l' arme française entre 1969-1970
    c le père de mon beau frère est il le cherche depuis longtemps si vous le connaissez par hasard ecrivez moi ou telephone moi
    moi j' habite en france lui est sa petite famille à Madagascar et il m' a suppliez de essayez de trouvez son père

    Posté par kala, 09 janvier 2008 à 18:25
  • mon pays

    j'y suis née en 1950 et partie en andafe en 1970.malgré toute ce que l'on montre de moche, je crois que le peuple n'est pas aussi .... ni aussi... comme on le dit. que les gens qui veulent sois disant les aider le fassent au lieu de s'enrichir encore et encore. c'est une honte de la part des médias de ne montrer que le mauvais coté des choses. quel dommage que dieu ne m'a pas donné possibilité de fouler à nouveau la terre de mon pays

    Posté par annie, 24 mars 2009 à 15:53
  • 22 anciens de la BA181

    bonjour, peut-être connaissez-vous l'un de nous. Nous étions sur la BA 181 entre 1964 et 1968. En majorité gonfleurs d'hélice et appelés. Nous sommes 22 à nous réunir chaque année. http://www.ivatoba181.hbg.fr/index.html

    Posté par poetereveur, 31 mars 2009 à 16:52
  • recherche

    Je recherche Françoise Rossi une amie d'enfance à Madagascar il y a 40 ans

    Posté par Thémis, 13 avril 2009 à 05:58
  • Je me souviens...

    Arrivé à Diego suarez en 1968 (7 ans), je n'en repartirais qu'en 1980. J'ai connu toute la vie de diego et ses multiples satellites (ramena, joffreville, sadit carnot) etc... Mon père ancien marin a ensuite été coopérant technique pour EDF et fut l'avant dernier technicien français à partir au début des années 1980. Les photos postées sur ce blog ont provoqué une forte émotion.
    PS : j'ai "fait", outre diego, majunga, antalaha et fianarantsoa sans oublier quelques petites escapades sur manakara, farafangana ou rainomafana.

    Posté par Charon eric, 11 août 2009 à 20:11
  • Pas d'accord avec 6880patrick

    Pour avoir vécu 12 ans à madagascar, je trouve la vision de 6880Patrick un peu dure. Certes, avec le recul, il faut bien avouer qu'à Diego la plupart des marins mais aussi des techniciens DCAN (se réclamant largement du communisme) se comportait comme des "pachas" avec bonnes, etc... à pas cher sans oublier les descentes chez les bijoutiers en fin de mois.
    Mais, la vérité m'oblige aussi à dire que sans la présence française, Diego, et je l'ai vécu après 1972 et bien plus tard à Fianarantsoa, aurait sombré dans l'anarchie. Oui, les Français venaient faire du "fric" à Diego mais en même temps redistribuaient de l'argent du vendeur de brochettes de la rue Colbert au magasin Leong Hoeuil en passant par la femme de ménage.
    Après, peut-on refaire le monde ?
    Le débat est ouvert...

    Posté par Charon eric, 11 août 2009 à 20:18
  • Pique nique des anciens de Julf et Galliéni

    Pour les anciens des Lycées de Jules Ferry et Galliéni, on organise un grand pique nique le samedi 3 juillet au Parc de Sceaux dans la région parisienne. Tous les détails sur le site créé à l'occasion. Venez nous rejoindre et emmenez vos amis

    Posté par Malala, 25 avril 2010 à 19:23
  • quels merveilleux pays

    j'ai effectué mon service militaire à Ivate au 2 eme RPIMA en 1966 comme appelé que de souvenir de ce pays magnifique et de son peuple qui nous à pris les tripe,et que tous nous aimons.
    je voudrais dire à beaucoup de personne que nous sommes venu à Mada pour défendre ce pays contre une éventuelle agression d'une autre nation.
    Et je peut vous jurer que nous aurions donné notre vie pour ce pays qui à ce jour et au fond de nos tripe.
    Comment ne pas aimé un pays comme Mada un peuple qui à notre epoque travaillais dans les rizières et qui étaient fier de leur travaille,merçi à vous peuple Malgache qui nous ont laissé dans nos coeur et notre tête des souvenirs merveilleux

    Posté par l'ancien, 30 mars 2011 à 23:07
  • Orangea

    En 1972 73,j'ai effectué quelques séjours au camp d'Orangea,alors Ramena,Joffreville,la Montagne des Français,cap Miné etc,que de souvenirs formidables!!!!

    Posté par henri, 09 octobre 2011 à 16:23
  • 6880Patrick

    Pour répondre à Patrick,je peux affirmer que nous avons distribué,pendant mon séjour,des dizaines de kilos de nivaquine et de rovamycine 500(antibiotique miracle et universel à l'époque).
    Nous allions régulièrement dans les coins les plus reculés de l'ile pour distribuer ces médicaments ainsi que du riz en quantité.
    Partout,nous étions accueillis à bras ouverts par des gens charmants.
    J'ai retrouvé un accueil similaire lors de mon retour en 2008,mais par contre,quelle misère!Comme quoi la présence française avait,peut-être du bon???

    Posté par henri, 09 octobre 2011 à 16:41
  • TAMATAVE 68/70

    GAMIN AU CENTRE DE TAMATAVE. PLEIN DE BON SOUVENIRS. PAPA GERANT DE CE CENTRE

    SI VOUS ETES PASSE PAR LA N HESITEZ PAS A ME CONTACTER POUR
    ECHANGER

    Posté par CORSE, 24 avril 2013 à 15:48
  • retrouver mes copains de la classe 68 é b

    Posté par dudit, 03 janvier 2014 à 15:50
  • retrouver les copains de la classe 68 2b

    Posté par dudit, 03 janvier 2014 à 15:51
  • Ivato - 66-67

    J'étais à Ivato sur la base affecté au garage avec l'adjudant Pellen, entre 1966 et 1967, merveilleux souvenir de mes 20 ans !!!
    Je recherche tous ceux qui étaient avec moi dans cette période, pour l'instant je n'ai retrouvé qu'un seul copain de cette époque, il est à Dijon, et moi j'étais d'origine de ANGOULEME ,mais je suis Lyonnais depuis 40 ANS( mariage)

    Posté par Pascaud, 21 mai 2016 à 21:18
  • la photo du groupe du service des transport

    Je suis à gauche sur la photo au 2ieme rang

    Posté par Pascaud, 13 juin 2016 à 05:52
  • Souvenir

    Bonjour, avez vous vécu à Katsepy? en 1973 ou 1974 je ne me souviens plus exactement, j'avais 5 ou 6 ans et nous avions passé quelques semaines de vacances là bas dans un des bungalows de l'hôtel/restaurant de Madame Chabaud (nous vivions à Tana à l'époque). Mes parents (notamment mon père), avait fait la connaissance d'un jeune Français qui vivait avec sa femme dans une case située dans un endroit relativement reculé et isolé dans les environs de Katsepy. Mes parents les avait aidé financièrement, et ce jeune homme est venu à Tana quelques temps après les rembourser.

    Posté par Michael, 15 décembre 2016 à 10:32
  • le cas de Tahiti

    Jolie photos en effet, mais à propos de nostalgie d'un
    > Madagascar si propre et si bien tenue par les français

    J'ai suivi dimanche 22.07.07 en deuxième partie de soirée sur M6, "enquête exclusive" une émission consacrée à la face de Tahiti cachée aux touristes.

    Malgré plus d'un milliard d'Euros de subvention de Paris "il y a 60% de chômage de plus qu'en métropole, des pauvres dont le nombre ne cesse d'augmenter et des manifestations fréquentes contre l'augmentation des prix, car tous les produits sont importés. De surcroît, il n'y a, sur ce territoire français, ni indemnisation chômage, ni revenu minimum d'insertion" m6.fr >>

    Je suis d'accord avec toi, il n'y a vraiment aucune raison d'être "nostalgique des colonies".

    Posté par tomavana, 24 juillet 2007 à 10:30
  • salut j'ai connu à tana en 69 eric stanley qui avait fait le tour de l'ile en 2cv et ai assiste à son mariage avec francoise rossi peut etre connaissez vous. j'ai commence mes etude de medecine à tana à la fac la haut....que de souvenirs .je tiens à dire mon attachement à ce pays comme beaucoup . j'y retourne en octobre . votre blog me permet de vraiment me replonger dedans. les photo de tana en 69 c'etait vraiment çà, le lycee gallieni oû allaient mes freres.veloma

    Posté par dominique, 09 août 2007 à 20:59
  • Dominique

    Bonjour Dominique,
    si vous avez assisté au mariage de mon frère Eric, nous nous connaissons forcément. Merci de me contacter sur ma bal perso: standley@club-internet.fr
    Veloma
    Richard STANDLEY

    Posté par Standley, 10 septembre 2007 à 15:47
  • Madagascar, de merveilleux souvenirs. Le lycée Gallieni je l'ai fréquenté avec mes frères et soeur durant quelques années. J'habitais alors à Ivato. J'ai quitté cette île en 68. Mon Dieu comme j'ai pleuré... J'y suis retourné plusieurs fois depuis... à quand la prochaine...
    Bizou d'Ciska

    Posté par Ciska, 27 septembre 2007 à 16:28
  • Souvenirs souvenirs

    -> dominique
    -> stanley
    Cela fait drôle de se dire qu'à travers ce blog des personnes pourraient se reconnaître, ou mieux se retrouver. Cela revient à dire tout simplement que la passion reste dans nos coeurs et ne demande qu'à ressurgir en saisissant des opportunités.

    -> tomavana
    Ce serait une longue discussion que de rentrer dans le débat de la colonisation et beaucoup d'incompréhensions mais je comprends ton commentaire.

    -> ciska
    Moi aussi, je suis parti en 1968 mais j'étais trop petit pour pleurer comme toi, mais j'ai tellement mada dans la peau qu'à chaque fois que je vois un film, un documentaire, ou quelqu'un qui part ou rentre de Mada, j'ai un gros pincement au coeur.
    Le pincement, c'est la larme de l'intérieur.

    Posté par xavier, 07 octobre 2007 à 17:35

Poster un commentaire